Assurer l'Éducation Pour Tous, c'est-à-dire, d'ici à 2015, donner à tous les enfants, garçons et filles, partout dans le monde, les moyens d'achever un cycle complet d'études primaires est l'un des huit objectifs du Millénaire pour le développement. Décidé en septembre 2000, lors de la "Déclaration du Millénaire des Nations Unies", le "plan de campagne" prévoit d'évaluer les progrès accomplis dans cette scolarisation primaire universelle, en considérant, pour chaque pays, les trois indicateurs suivants :

1- Le taux net de scolarisation dans le primaire [TNS].
C'est, pour une année donnée, le rapport entre le nombre d'élèves inscrits d'âge légal et le nombre d'enfants en âge d'être scolarisé à ce niveau d'enseignement. Cet indicateur de participation renseigne sur la part de la population d'âge scolaire officiel qui fréquente effectivement l'école.

2- Le taux de survie en 5 èmeannée [SUR].
C'est la proportion d'une cohorte d'écoliers commençant la 1ère année d'étude dans l'enseignement primaire et y achevant la cinquième. Cet indicateur permet d'évaluer les chances d'une alphabétisation pérenne qui exige une fréquentation minimale des premières années d'un enseignement de base.

3- Le taux d'alphabétisation des 15 à 24 ans [ALP].
Il pourrait correspondre, dans la tranche d'âge considérée, à la proportion d'individus capable de lire, de comprendre, de produire un texte de vie courante. Mais chaque pays a ses propres critères et les choses sont bien loin d'être aussi simples. En attendant le lancement, début 2007, par l'UNESCO du "Programme d'évaluation et de suivi de l'alphabétisation" [Literacy Assessment and Monitoring Program] et ses résultats, nous nous sommes fondés sur les données existantes recueillies principalement par l'Institut de Statistique de l'UNESCO auprès des sources nationales.

L'Institut de Statistique de l'UNESCO, responsable de la collecte des données et des indicateurs de scolarisation primaire universelle a été notre source essentielle de données. C'est à partir des statistiques publiées sur son site Internet que nous avons pu élaborer les tableaux soumis aux analyses.

retour à la page précédente retour

malo_barre